Virée photographique à bord du Mil’Pat

Le dimanche 23 octobre dernier, Un groupe de photographes du Club photo, ou plutôt un groupe de mousses et matelots ont pris à mer à bord du Mil’Pat au départ de Fécamp.

Cet ancien bateau de pêche à la langoustine permet à des touristes de s’improviser marin en travaillant sur le pont avec l’équipage.

Alors oui, certains photographes ont posés leurs matériels et ont choisi de devenir marins d’un jour, à bord du “Mil’ Pat”. Une sortie en mer d’une durée de 4 heures de Fécamp à Etretat, c’est un bon moyen de décompresser mais pas toujours une partie de plaisir.
Les moussaillons, jeunes et moins jeunes, ont été mis a contribution pour hisser les voiles et sortir le voilier du port. Les conditions étaient particulières en mer avec peu de vent et de courant pour naviguer jusqu’à l’aiguille d’Etretat.  Astérix, le capitaine en a profité pour raconter des histoires de marins et l’histoire du bateau.

Le Michel et Patrick dit le Mil’Pat, est un ancien langoustinier du Guilvinec. C’est un des rares représentants des « malamoks », bateaux de pêche artisanaux et polyvalents construits en Pays Bigouden de 1930 à 1970.

Il appartient désormais à l’association, l’ISMM-AFDAM – Voiles de l’espoir qui l’exploite et qui en a assuré la restauration.

Il fut lancé en 1962 pour pratiquer la pêche, essentiellement en mer d’Irlande et dans le Finistère sud. Il avait une coque en chêne, deux mâts de charge et un chalut à potences latérales. Il était équipé d’un moteur Baudouin de 160 ch et possédait une cale de 25 m3.

Dès 1994, après une refonte totale, il est reclassé en 2e catégorie de plaisance. Il participe aux fêtes maritimes de Douarnenez en 1996.

Après une période d’inactivité à Sainte-Marine sur la rivière Odet, il se dégrade très vite. Par un contrat de 15 ans, l’Association fécampoise pour le développement des activités maritimes (AFDAM) l’obtient en exploitation sous promesse de le remettre en état comme voilier de plaisance.  Il arrive à Fécamp le 7 juillet 2001.

Le port de Fécamp ne disposant plus de slipway, le chantier de restauration s’est déroulé sur le terre-plein du bassin Bérigny. Les travaux de charpenterie de marine furent importants car le bateau était, après expertise, en moins bon état qu’il ne paraissait. Cela fut une attraction appréciée des visiteurs du port. Il navigue à nouveau depuis 2008.

Il serait compliquer de traverser l’atlantique à bord mais plus surement se balader près de l’aiguille d’Etretat ou ailleurs le long du littoral au gré des courants.

Les photographes à bord ont pu apprécier le gout des vieux gréements.

Retour à travers ces divers galeries photo sur cette inoubliable journée …

 

Les clichés de Pierre …

Les clichés d’ Agnès …

Les clichés d’ Evelyne …

Les clichés de Didier …

Les clichés de Michel …

Les clichés de Nicolas …

Les clichés de Catherine …

Les clichés de Guillaume …

Les clichés de Stephanie …

Les clichés de Jerome …

Les clichés de David …

Les clichés de Florence …

Les clichés de Delphine …

Les clichés de Hélène …

 

2 Commentaires dans “Virée photographique à bord du Mil’Pat”

Laisser un commentaire