Salut tout le monde !

Je m’appelle Yann, j’ai 37 ans et suis rouennais depuis un gros paquet d’années. Je ne vais pas retracer tout mon parcours pro, mais disons qu’il est principalement axé sur la production vidéo et l’éducation à l’image. Je suis un autodidacte autant pour la vidéo que la photo.

Crédit photo Yann Cielat
Crédit photo Yann Cielat

Quels sont tes principaux traits de caractère ?    

Je suis un animal à sang froid. D’un naturel plutôt calme, flegmatique et zen. Parfois réservé, je n’aime pas trop me mettre en avant. Assez têtu… Et perfectionniste, peut-être un peu trop… Je peux perdre beaucoup de temps sur des détails. Et je suis un peu vanneur, paraît-il…

Quels sont tes rêves de bonheur ?   

Je ne suis pas vraiment un doux rêveur. Trop les pieds sur terre peut-être. Mener une vie normale sans avoir à se soucier des problèmes de thunes et de santé, ce serait déjà pas mal !

Bon, une petite expo au Japon, je ne suis pas contre…

Ah oui, puis des journées de 36 heures ! 24, c’est trop juste pour moi, je gère pas.

Une autre passion en dehors de la photographie ?

Le cinoche !

As-tu une citation fétiche ?

“Exige beaucoup de toi-même et attends peu des autres. Ainsi beaucoup d’ennuis te seront épargnés.” C’est de Confucius et ça me va parfaitement !

As-tu un tic, quelque chose que tu refais sans arrêt ?

Je regarde l’heure sans arrêt, sinon je n’ai plus de repère et je suis paumé…

Pourquoi fais-tu de la photo, depuis quand ?

Je viens de la vidéo. Et curieusement, je suis passé à côté de la photo pendant un bon paquet d’années. J’ai commencé à en faire un peu sérieusement, disons avec une intention dans la compo, en 2009. J’ai trouvé dans la photo une liberté que je n’avais pas dans la vidéo (du fait de sa lourdeur en moyens techniques et humains), et suis vite devenu addict. J’ai eu par la suite la chance d’exposer plusieurs fois en binôme avec Johann Lefebvre (sur la série « Abstract Chaos ») depuis 2011, et ça c’est un super moteur !

Quels sont tes sujets de prédilection en photographie ?   

La ville, et les friches. Je suis un enfant du bitume. Je peux prendre des photos en forêt ou à la campagne, mais ça va vite me gonfler. J’aime les murs, la géométrie de la ville, les marques sur le sol, les graffs… Je suis définitivement un photographe urbain.  

Qu’est ce que la photo apporte à ta vie, à ton quotidien ?

Ça apaise ma soif d’image !!! J’ai toujours les yeux qui courent partout, j’ai besoin de faire de l’image, sans ça je suis malheureux. La photo comble parfaitement mon besoin d’expression artistique.

Avec quel genre de matériel travailles-tu ?

Un Nikon D5100 d’entrée de gamme et un 18-70 plein de poussières à l’intérieur et même pas stabilisé… Bon, ce n’est pas terrible, mais je connais bien mon matos, alors je m’en sors. Après, je dis ça je dis rien, mais mon anniversaire c’est le 25 janvier…

Quels sont pour toi tes meilleurs clichés ?

Crédit photo Yann Cielat
Crédit photo Yann Cielat
Crédit photo Yann Cielat
Crédit photo Yann Cielat
Crédit photo Yann Cielat
Crédit photo Yann Cielat
Crédit photo Yann Cielat
Crédit photo Yann Cielat
Crédit photo Yann Cielat
Crédit photo Yann Cielat
Crédit photo Yann Cielat
Crédit photo Yann Cielat

Quel grand photographe t’inspire ?

Franchement, j’ai une culture photo quasi-nulle. Ma culture image, elle est cinématographique. Des films comme « Le Dernier combat » ou « La Route » sont des influences évidentes. Et certains réalisateurs japonais (Shynia Tsukamoto, Sogo Ishii, Sono Sion… pour les initiés) qui prennent une vraie liberté par rapport à une grammaire de l’image un peu rigide et consensuelle.

Quel est ton but dans ce projet Rouen 52 ?

Partager, et découvrir les photographes du coin. Je trouve ça très sympa ce projet, très ouvert : différents styles, différents niveaux, différentes visions… Malheureusement, je ne trouve pas le temps d’y contribuer régulièrement. Mais ça va venir, j’ai confiance…

 

Ton portrait rouennais :

Un quartier de Rouen où tu désirerais vivre ?  

Ce n’est pas un quartier, mais j’aime la rive gauche. Ça fait une dizaine d’années que j’y suis, et je m’y sens bien.

Ce que tu détestes par-dessus tout à Rouen ?

Me déplacer ! A pieds, c’est dangereux parce que les trottoirs ont tous été minés par les chiens, en bagnole la circulation est tellement compliquée que ça devient vite insupportable (sans parler des stationnements qui coûtent un bras), et certains bus sont quasi-systématiquement à la bourre (ligne 10, spéciale dédicace…).

Ce que tu adores par-dessus tout à Rouen ?

C’est une ville plutôt grande, mais pas trop. On n’a pas à subir les excès qu’on peut avoir dans les villes plus importantes (foule, niveau de vie…). Ça nous offre une qualité de vie quand même pas mal. Puis on est pas loin de Paris, de la mer, de ma famille (pas sûr que ça vous intéresse ça…).

Une personnalité rouennaise que tu admires ?

Marcel Duchamp

Si tu étais un sport à Rouen ?

Basket, mec !

Si tu étais un film ?

Pulp fiction

Si tu étais une musique ?

La BO de Ghost Dog

Si tu étais un livre ?

La Route

Si tu étais une rue de Rouen ?

La rue des Bons-Enfants. Ceux qui ont traîné avec moi quand j’étais à la fac comprendront…

Si tu étais un monument de Rouen ?

La Cathédrale, évidemment ! Sa flèche, ses sculptures, ses échafaudages…

Si tu étais une boutique de Rouen ?

Un resto, L’Odas. Parce que les photos sur les murs sont de moi 🙂

Si tu étais une heure de la journée à Rouen ?

18 heures, en terrasse, le printemps, avec une bière !

Si tu étais une saison à Rouen ?

Voir la réponse juste au-dessus !

Si tu étais un site internet ?

Bon, ça fait pas très sérieux mais…

www.basketusa.com, tous les matins avec mon café pour voir les résultats de la nuit.

Je suis un cramé de basket, je ne suis jamais aussi heureux qu’avec un ballon dans les mains… Je suis infoutu de citer 10 noms de photographes, mais je connais tous les effectifs de NBA…

Si tu étais un média à Rouen ?

Rouen magazine

 

Pour te suivre ou te contacter :

–  Facebook :  https://www.facebook.com/ycielat

–  Web : http://yanncielat.wix.com/photographie (mis à jour tous les 7 ou 8 mois…)

 

Et pour finir quelques clichés que tu apprécies :

Crédit photo Yann Cielat
Crédit photo Yann Cielat
Crédit photo Yann Cielat
Crédit photo Yann Cielat
Crédit photo Yann Cielat
Crédit photo Yann Cielat
Crédit photo Yann Cielat
Crédit photo Yann Cielat
Crédit photo Yann Cielat
Crédit photo Yann Cielat
Crédit photo Yann Cielat
Crédit photo Yann Cielat

22 COMMENTS

  1. Yann, j’pense que tu connais mon point de vue sur tes photos, bref j’aime quoi.

    Sympa de lire ton ITW et de te dévoiler un peu plus.

    Je suis d’accord avec la dédicace pour la ligne 10 ! ^^

    Et si tu veux une mousse un de ces jours au printemps en terrasse, j’suis open ! 😉

  2. Portrait très sympa , moi aussi très cinoche , très sympa tes photos j’aime beaucoup la photos du tag avec la fille et celle les escaliers avec les tag , au plaisir de te rencontrer pour quelques conseil 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.