Hello, Je suis David, Vous me reconnaissez ? Non, mon pseudo vous dira peut-être quelque chose alors, Dvelec Photography. Photographe freelance de Rouen, vous avez surement vu au moins une fois l’une de mes photographies dans la presse locale, les journaux nationaux, les stades, où ailleurs … Photographe axé sur l’évènement sportif, le photojournalisme de terrain, je couvre un peu toutes sortes de reportages de Rouen jusqu’au Havre.

_DSC0052

Quels sont tes principaux traits de caractère ?

Heu, je ne donne que mes qualités là (rires). Pour tout dire, je suis plutôt obstiné, têtu et lâche jamais le morceau. Du genre impulsif, je démarre généralement au quart de tour quand les choses ne se déroulent pas comme je l’avais prévu. Je ne lâche jamais une idée que j’ai derrière la tête, quitte à user beaucoup d’énergie pour que celle-ci aboutisse. Voilà pour mon côté obscur de la bête ! Sinon, je suis plutôt simple, n’aime pas trop le monde BCBG voir prout-prout. J’aime les choses simples sans prise de tête. J’ai la parole facile lorsque je connais mais je suis plutôt fermé lorsque je ne connais pas. Je suis un grand solitaire et je peux le rester pendant des heures parmi une foule, ce n’est pas un truc qui me dérange. On dit souvent que je suis trop bon, et du coup, trop bon – trop con ! Je me suis fait plusieurs fois avoir par des personnes justes intéressées par le profit, mais çà, c’est avant ! J’aurai tendance à être sur mes gardes aujourd’hui. Après, c’est les personnes qui m’entourent qui pourraient le mieux parler de mon caractère (rires).

Quels sont tes rêves de bonheur ?

100 millions à l’Euromillions, une Aston Martin DB9, un château en Espagne, entrer dans le conseil d’administration de Nikon, et mon rêve total, une loge V.I.P. dans le Staples Center à Los Angeles pour suivre une saison des Lakers ! Sans dec’, un bonheur simple avec mes proches, ma femme et mes enfants.

Pourquoi fais-tu de la photo, depuis quand ?

La photographie est un rêve de gosse. Déjà petit je bavais devant les photographes couvrant le festival de Cannes. Les boitiers, les gros objectifs, les flashs … tout ce matériel m’attirait. Puis le photojournalisme a pris le dessus et les photographes de guerre ont continués à me fasciner. Donc, au moment de se mettre à la photographie, j’ai évidemment pris cette orientation photographique. Quelques rencontres, contacts et une grosse dose de culot, m’ont permis d’arriver à toucher ce but. Puis, pour des besoins de publications, j’ai été shooté du sport et ça m’a vite botté ! J’ai vite enchainé différents sports où les techniques de shoot sont bien différentes. De baseball au football par exemple, du ping-pong à la gymnastique, ça change du tout au tout ! J’ai eu aussi le panard de prendre mon adrénaline sur des paparazzades … Planqué pendant des heures devant un hôtel ou des apparts pour shooter le dernier people à la mode, y’a rien de plus excitant à faire ! De couverture de campagne présidentielle de 2012 à des évènements spécifiques, ma facilité d’infiltration donne à mes commandeurs les images recherchées et souhaitées. A ce titre, j’ai la chance d’être correspondant photo sur la Haute Normandie pour l’agence Reuters (Agence britannique de presse équivalent l’ AFP en France). Les clubs font appellent à mes services, et étant photographe officiel du palais des sports de Rouen, le Kindarena, j’ai l’occasion de shooter les plus grands sportifs nationaux et internationaux. Mes travaux photographiques m’ont permis d’être publiés dans de grands quotidiens nationaux comme « Le Parisien », faire la Une du quotidien « L’équipe » et bien d’autres … Voilà un peu pourquoi je fais de la photo lol.

Quels sont tes sujets de prédilection en photographie ?

Je n’ai pas particulièrement de sujet de prédilection, je touche à tous les domaines. Du reportage, du photojournalisme, de la mise en scène, du sport, du paysage etc … j’en shoote quasi quotidiennement. Je fais moins de macro par contre, car je ne suis pas équipé pour au niveau objectif et par manque de temps, malgré qu’il y a de superbes choses à faire dans ce domaine. Je reste accès reportage de presse et couverture d’évènement sportif régional, national et quelques fois international.

Avec quel genre de matériel travailles-tu ?

Je suis, comment dire, pro Nikon ! Mais j’ai débuté en photographie avec du Canon en argentique(Rires). J’ai tellement eu de soucis avec ce boitier à l’époque que je m’étais juré de ne plus racheter cette marque … J’utilise principalement mon 70-200 f2,8 pour mes reportages et couvertures sport et mon fidèle 50mm f1,8 pour les portraits. Pour des gros shootings, il m’arrive d’empreinter des reflex sony équipés de 500 mm. J’aime aussi le street photography que je pratique à temps perdu. Cela m’a permis de partager avec beaucoup de photographes U.S et sud-américains et grâce a eux être publié dans l’un des plus grands magazines photos de la planète ” Arte photografica”

Quels sont pour toi tes meilleurs clichés ?

Mes meilleurs clichés ? J’en ai tellement ! C’est difficile de faire un choix. Voici une petite sélection mais le choix n’est vraiment pas simple.

Gala de Gym au Kindarena
Gala de Gym au Kindarena
Shooting officiel des joueurs du SPO Rouen
Shooting officiel des joueurs du SPO Rouen
Nicolas Colliaux, Champion du monde de Skate Cross
Nicolas Colliaux, Champion du monde de Skate Cross
Showcase Mickael Miro - L'horloge tourne ...
Showcase Mickael Miro – L’horloge tourne …
Shooting pour la campagne de pub de la Patrouille de France
Shooting pour la campagne de pub de la Patrouille de France

 

Quel grand photographe t’inspire ?

Il y a tellement de grands photographes ! Nicéphore Niepce sans qui nous parlerions pas photographie aujourd’hui puis comme tout le monde, je pense à Robert Doisneau, Henri Cartier-Bresso , Willy Roni, Richard Avedon et Helmut Newton, Irving Penn pour les plus connus. En photojournalisme, je pense obligatoirement à Remi Ochlik, décédé à Homs le 22 février 2012 à l’âge de 28 ans dans le bombardement par les forces armées syriennes d’une maison transformée en centre de presse dans le quartier rebelle de Baba Amr. Son travail était remarquable. Chris Elise, photographe parisien passant la moitié de l’année aux States pour couvrir la NBA en autres, un vrai exemple de réussite. Je pense aussi à mon ami Jean Claude Elfassi, photographe people ou plus communément appelé paparazzi, un ami, un mentor, un maitre qui m’a appris énormément de chose sur le terrain. C’est ma référence !

Quel est ton but dans ce projet Rouen 52 ?

Mon but ou le but que j’ai voulu lui donné ? Fondateur de Rouen52, je pense que chacun a pu comprendre à quoi je voulais en venir. Offrir un grand collectif de photographes de Rouen et son agglo, proposer des thématiques en images de Rouen, nous amuser, sortir en groupe pour moi qui était plutôt solitaire … Rouen52 est encore jeune, il lui reste encore à apprendre, mais sera à l’avenir un carrefour où tous photographes viendront circuler en images. Enfin, j’espère lol

Ton portrait rouennais :

Un quartier de Rouen où tu désirerais vivre ?

Le quartier où je vis depuis plusieurs années, le quartier St Hilaire

Ce que tu détestes par-dessus tout à Rouen ?

La saleté de la ville !!! Cela me fou hors de moi de voir cette ville si touristique aussi sale ! Est-ce les rouennais qui sont crades ou est-ce les services de la ville qui ne font pas correctement leur travail ? J’en sais rien, mais il y a du travail à accomplir pour retrouver une propreté demandée par beaucoup ! Mais aussi les problèmes de circulation qui plombent les rouennais au quotidien …

Ce que tu adores par-dessus tout à Rouen ?

J’aime Rouen ! J’aime cette ville par-dessus tout et je voudrai le meilleur pour celle-ci. J’aime tellement Rouen, que j’ai fondé Rouen52 pour la mettre un peu plus en valeur chaque semaine.

Une personnalité rouennaise que tu admires ?

Heu, y’a des personnes célèbres à Rouen à part moi ? Keen ‘V ! Non je déconnes lol.

Je dirais David Douillet pour le sport et que j’ai eu l’occasion de photographier plusieurs fois en tant que Ministre des Sports.

Si tu étais une rue de Rouen ?

Je dirais la rue Jeanne d’arc, une rue de transit pour les rouennais qui se baladent en centre-ville.

Si tu étais un monument de Rouen ?

La statue Rollon, premier duc de Normandie, dans le jardin de l’Hôtel de ville. C’est nos racines et à juste titre, Rouen enfin nos élus devraient s’en souvenir un peu plus souvent et offrir des célébrations dignes de nom sur la première ville normande.

Si tu étais une boutique de Rouen ?

Pfff … le défunt Virgin des Docks76 où la Fnac. On trouve facilement de quoi dépenser son argent dans ses boutiques. Un film, un album, un livre où du matériel high tech, y’a tout ce qu’il faut, c’est comme chez Casto… LoL !

Si tu étais un sport à Rouen ?

Un sport ? Pas simple car je côtoie tous les clubs professionnels de Rouen tous sports confondus ! Peut-être une préférence pour les spots U.S, le baseball et les Huskies de Rouen, là où j’ai fait mes premières armes et mes premières publications, puis le basket et le SPO Rouen où je prends un panard pas possible à couvrir les matchs depuis deux saisons et le hockey en général avec les Dragons et les Spiders. Puis le foot et tous les évènements sportifs se déroulant au Kindarena.

Si tu étais une heure de la journée à Rouen ?

12h et 19h entre amis … un pack de 24 et un barbecue … et quelques merguez …

Si tu étais une saison à Rouen ?

L’été, malgré que celui-ci est très très court, voir inexistant en Normandie.

Si tu étais un site internet ?

Mon photoblog personnel où l’on retrouve mon travail photographique, Dvelec.com, quand j’ai le temps de l’alimenter, ce qui n’est pas vraiment le cas ces dernières semaines …

Si tu étais un média à Rouen ?

L’hebdo « Côté Rouen » et le site web 76actu.fr avec lesquels je travaille depuis de nombreuses années.

Pour te suivre ou te contacter :

– Facebook : https://www.facebook.com/pages/Dvelec-Photography/187112394659855

– Twitter : https://twitter.com/SnaparazziD

– Web : http://www.dvelec.com/

– 500px : http://500px.com/Snaparazzid

– FlickR : http://www.flickr.com/photos/dvelec/

 

Et pour finir quelques clichés que tu apprécies :

Mon modèle de toujours
Mon modèle de toujours
Mon modèle de toujours
Mon modèle de toujours
Jean luc Mélenchon - Meetying présidentiel - Rouen
Jean luc Mélenchon – Meeting présidentiel – Rouen
Tournoi international de Ping-Pong - Kindarena
Tournoi international de Ping-Pong – Kindarena
Un peu de douceur
Un peu de douceur
Solitude
Solitude
La Seine
La Seine
Anti EPR - Rouen
Anti EPR – Rouen
Spo Rouen - Kindarena
Spo Rouen – Kindarena
Showcase Tina Arena
Showcase Tina Arena

 

11 COMMENTS

  1. Super protrait!
    Ca donne envie de sortir mon Nikon de son sac rien qu’à le lire! 😉
    Bravo en tout cas pour le travail accompli pour la mise en place de Rouen52. J’étais aux portes ouvertes et on sent bien la passion.
    Beaucoup l’ont rêvé, personne ne l’a fait (à part toi)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.